Alexharvey logo 2

CHAMPION DU MONDE & OLYMPIEN

Retour sur le Tour et la suite

Les blogues sont rédigés par Denis Villeneuve, agent d’Alex. Ils vous donnent une vision exclusive de sa saison afin de vous rapprocher de lui, de son quotidien. Bonne lecture!

Vous avez probablement suivi ce qui s’est passé durant le Tour grâce à la très bonne couverture dont Alex a bénéficié. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez aller à alexharvey.ca/medias.  

Alex est satisfait de son Tour. Comme initialement prévu, il n’a pas participé à la dernière épreuve pour les mêmes raisons que l’an passé. Les risques que sa blessure (un problème vasculaire récurrent) ait des conséquences sur ses performances à venir étaient trop élevés pour le peu d’impact qu’aurait eu son résultat de la montée de l’Alpe Cermis sur le classement général du Tour. Le jeu n’en valait tout simplement pas la chandelle compte tenu de sa place au classement avant la dernière étape.  

Le Tour 2015 lui a permis de réaliser que, bien préparé et en forme comme il l’est présentement, le Tour n’est plus aussi éreintant qu’il l’était. Ayant d’année en année augmenté son volume d’entraînement et conséquemment sa forme lorsqu’il arrive en décembre, Alex a été en mesure de mieux encaisser la charge d’intensité que représente le Tour. Ceci sans oublier l’importance d’un sommeil adéquat et de tous les petits détails auxquels il apporte une attention toute particulière comme l’hydratation, l’alimentation et les séances de massothérapie. 

La grande différence si on compare à son premier Tour c’est sans nul doute son niveau de fatigue. Alors qu’il se sent très bien actuellement à la fin du Tour, il en était tout autrement lors de son initiation au Tour, étant épuisé après seulement la moitié des étapes.  

Certains faits saillants maintenant:

- Le 25 km style libre à Toblach où il a terminé 6e: sans aucun doute sa meilleure course en style libre de l’année. En plus d’avoir pu finalement retrouver ses repaires en « skate », sa forme était excellente. Elle n’a cependant pas pu être mise à contribution. En effet, après avoir rattrapé les skieurs devant lui, un seul skieur du groupe alors formé aurait voulu prendre la tête ce qui a fait en sorte que le groupe a skié sans trop de conviction. Alex s’est fait coiffer à l’arrivée de leur groupe par un de ceux qui avait justement choisi de se cacher derrière même si avant le départ il avait proposé à Alex de travailler avec lui. Il finit 6e.  

- Un beau moment: lors de la 6e étape le Suédois Richardsson qui ralentit et attend son coéquipier Halfvarsson afin de lui permettre de remonter, Halfvarsson ayant autrement peiné à demeurer avec les meneurs (il était 4e au général au départ de l’épreuve).  

- La bouffe : la palme d’or à leur hôtel à Val di Fiemme et le prix citron à la spécialité servie à Oberstdorf : de la truite, mais avec tellement d’arêtes qu’elle était impossible à manger avec, en bonus, un goût à en faire frémir les papilles les plus robustes.  

- Un « beau malaise »: dans une chambre en Allemagne, un lit double mais qui devait pouvoir se transformer en deux lits simples. Le hic, c’est qu’il y avait deux matelas mais une seule base. Alex et Devon ont donc « couché ensemble »! 

- Ils ont joggé de l’Italie à la Suisse! Pour la compétition à Val Müstair, l’équipe couchait en Italie (tout près de la ville de Malles Venosta) … Assez près de la Suisse que leur jogging les amenait au-delà de la frontière entre les deux pays.  

- Qui dit frontières, dit passeport! Un exploit : Réussir à voyager dans quatre pays différents (dont le Lichtenstein) sans passeport ... Une heure trente minutes de route d’un coach dévoué a permis de remédier à la situation … Un dimanche soir après être arrivé tard … Dédié vous dites!  

Après le Tour Alex a pris deux journées complètes de repos il va sans dire, amplement méritées. Ensuite, Livigno (Italie) et Seefeld (Autriche) pour un camp d’entraînement en altitude incluant essentiellement du volume.  

Il renouera avec la compétition cette fin de semaine à Rybinsk (data.fis-ski.com/pdf/2015/CC/29⁠…) où il participera aux 3 épreuves. Son entraînement cette semaine sera donc composé entre autres de quelques intensités afin de redémarrer la machine et de deux séances de musculation pour maintenir les acquis.  

L’objectif à Rybinsk sera de voir où il en est afin que Louis puisse par la suite ajuster le plan d’entraînement des prochaines semaines en vue de sa participation au Championnat du monde (falun2015.com/en/programme).  

Je tiens absolument en finissant à vous parler d’autres protégés du Centre national d'entraînement Pierre Harvey (CNEPH):  

Cendrine Brown: sélectionnée pour les Mondiaux U23!
Elle a plus que jamais besoin d’un coup de main, Ski de fond Canada n’étant pas en mesure de couvrir les dépenses des athlètes aux Mondiaux U23 et juniors. Pour la supporter: laruchequebec.com/explorer/proje⁠….  

Raphaël Couturier: se rendra lui aussi aux Mondiaux U23.  

Alexis Dumas, Zachary Cristofanilli, Philippe Boucher et Anne-Marie Comeau tous sélectionnés pour les Championnats juniors mondiaux.  

Ah oui! J’allais oublier de vous parler d’un sujet qui selon ce que j’entends à l’occasion ferait trop souvent la une mais, qu’on le veuille ou pas, fait partie intégrante de notre sport. Compte tenu que des commentaires concernant le sujet « en titre » sont perçus par certains comme des explications appropriées mais par d’autres comme des excuses, je me contenterai tout simplement de mentionner que cet élément technique contribue parfois à l’obtention du maillot rouge de meneur du Tour et qu’en d’autres circonstances il est en partie responsable d’une 34e place. Voilà!  

Bon ski! 

Back to Home
  • Cascades
  • Logo qi pms542 300dpi aout 2013

Merci à tous mes partenaires

  • B2ten
  • Oakley
  • Salomon
  • Location sauvageau
  • Cshnq
  • Cccski
  • Swix
  • Gestev
  • New balance logo 30005

Propulsé par Medalist