Alexharvey logo 2

CHAMPION DU MONDE & OLYMPIEN

Fin de semaine norvégienne en montagnes russes!

Les blogues sont rédigés par Denis Villeneuve, agent d’Alex. Ils vous donnent une vision exclusive de sa saison afin de vous rapprocher de lui, de son quotidien. Bonne lecture!

Parti en lion avec une 5e place au sprint vendredi, Alex allait confirmer sa grande forme du début de saison. Une 5e place pour laquelle il s’est battu à chaque vague autant stratégiquement qu’en intensité. En effet, Alex a dû prendre les devants plus souvent qu'à son tour dans la majorité des vagues pour arriver bien placé dans la dernière côte où, à cause de son « manque de punch en offset»*, il savait qu'il allait prendre du recul. Et comme si ce n’était pas assez, lors de la vague demi-finale, sachant que le temps des vagues précédentes étaient lentes, Alex avait bien compris qu’une vague rapide pourrait permettre à quatre skieurs de se qualifier**. Il a alors pris les devants dès le début et a maintenu un rythme élevé. Mission accomplie : il s’est qualifié, de justesse, quatrième de sa vague. Très beau à voir!  

Alex a connu une moins bonne journée samedi, ralenti par la fatigue accumulée la veille (il a participé au maximum de vagues en étant de la finale) et par son problème vasculaire qui vient le hanter lors de montées très abruptes (les montées à Lillehammer ressemblent à la dernière étape du Tour de ski, étape à laquelle il doit s’abstenir de participer).  

Dimanche, sans jamais s'apitoyer sur son sort, Alex a su mettre de côté sa contre-performance de samedi et a démontré sa détermination et sa force de caractère, en mettant toute la gomme très tôt dans la course pour tenter de tirer le troisième groupe dont il faisait partie afin de rejoindre les groupes de tête qui par ailleurs se regroupaient un peu avant la fin. C'était impressionnant de le voir se pointer aux avant-postes, à côté des Cologna, Northug, Poltoranin, Vylegzhanin et de la horde de Norvégiens et, plus souvent qu'à son tour, prendre les devants.  

Il termine finalement sa fin de semaine au 10e rang du minitour, 7e au classement général de la Coupe du monde. Sa dixième place de la fin de semaine, dans les circonstances, s'avère donc un résultat intéressant, bon présage pour la suite.  

Tout me semble positif : la stratégie de course lors du sprint de vendredi, une fatigue prévisible lors de la journée de samedi et la forme et sa récupération lors du 15 km de dimanche, la troisième course en trois jours.  

Je laisse la conclusion à Alex : « En somme, j’ai eu deux bonnes courses sur trois ce weekend, donc je suis content, » « Lors des ces courses par étapes, ton corps vient à dicter comment tu te sens.  Tu dois te concentrer à récupérer et hier soir, j’ai tout fait ce que j’avais à faire pour récupérer durant la nuit et je me sentais fort aujourd’hui.  Je devrai tout de même travailler mon pas de patin mais somme toute, je suis content. »  

À Davos la fin de semaine prochaine Alex devrait prendre le départ du sprint mais ne participera vraisemblablement pas au 30 km.  

* En français : manque de puissance en déphasé. Ça reflète moins bien ce que c’est vraiment ;) Et pour le manque de puissance (sic!), compte tenu que ça vient d’Alex, vous serez d’accord que c’est bien relatif!

** À chaque ronde, les deux premiers de chaque groupe, indépendamment de leur temps, passent automatiquement à la ronde suivante. Deux « lucky losers » (LL) parmi tous les autres skieurs complèteront la sélection. On pourrait définir les LL comme étant les deux plus rapides des non qualifiés. Étant donné que c’est uniquement le temps qui compte pour les LL, ils seront donc issus des vagues les plus rapides et, à l’occasion, de la même vague.  

Denis Villeneuve, agent d'Alex Harvey

Back to Home
  • Cascades
  • Logo qi pms542 300dpi aout 2013

Merci à tous mes partenaires

  • B2ten
  • Oakley
  • Salomon
  • Location sauvageau
  • Cshnq
  • Cccski
  • Swix
  • Gestev
  • New balance logo 30005

Propulsé par Medalist