Alexharvey logo 2

CHAMPION DU MONDE & OLYMPIEN

Alex flamboyant à la 4e étape du Tour de ski! Éclatant au cumulatif!

Les blogues sont rédigés par Denis Villeneuve, agent d’Alex. Ils vous donnent une vision exclusive de sa saison afin de vous rapprocher de lui, de son quotidien. Bonne lecture!  

Inspirant est le mot qui me vient à l’esprit suite à ce que Alex a réalisé jusqu’à maintenant au Tour de ski.

Tout ça grâce à un savant mélange concocté à partir du support qu’il reçoit de sa famille, de son équipe technique, des gens qui l’encadrent, le chouchoutent, de ses inconditionnels partenaires et de vous ses supporteurs!

C’est à cet éblouissant podium lors de la 4e étape que l’ont conduit tous ses efforts et cette rigueur dont je vous parle souvent.

C’est à cette spectaculaire 3e place actuellement au classement général du Tour que mène un talent exceptionnel combiné à la passion, la discipline et un encadrement de rêve.

Sachez que ces résultats, il les partage avec ceux qui le supportent, qui croient en lui, que ses succès, il les dédie aux causes qu’il endosse comme LAURA LÉMERVEIL, les Jeux olympiques spéciaux d’été et L’Appui pour les proches aidants d’aînés pour ne nommer que ceux-là.

Avec ce qu’il accomplit tant sportivement que socialement et de la façon dont il le fait, notre fondeur préféré est dans la lignée de ceux qui incitent à se dépasser, de ceux qui motivent les gens à bouger, à en faire plus. Il est un modèle pour les jeunes (et les moins jeunes) à qui il donne cette petite étincelle pour les aider à réaliser des choses, ceux qui « seront Alex Harvey » le temps d’un sprint final, d’une descente périlleuse, d’un dépassement et bien sûr d’une victoire après avoir tout donné!

J’ai eu la chance de lui parler ce matin et, croyez-moi, il est aux anges, conscient qu’il est privilégié d’être si bien entouré et fier des résultats obtenus.

Petit point technique concernant ses skis, l’équipe Salomon continue de faire des pieds et des mains pour lui fournir des « planches » hors pair entre autres en mettant à sa disposition et à celle des skieurs de l’équipe Salomon, des skis fraîchement sortis de l’usine la veille de chaque départ. Fait rarissime à noter, le choix après les tests d’usage s’est arrêté deux fois plutôt qu’une sur les nouveaux skis en question. Pour les plus curieux, je vous expliquerai ce que j’ai compris de la construction des skis comme le choix des points de pression en fonction de la neige et des autres conditions. C’est à en perdre son latin;)

Pour ce qui est maintenant des compétitions du Tour, les deux premières étapes tenues à Val Mustair ont été, pour les sensations, sans nul doute les pires épreuves de la saison de notre Saint-Férréolais favori. Fortes de leur habitude en altitude, ses jambes l’ont encore une fois laissé tomber et son énergie a cru bon faire de même. Qu’à cela ne tienne, il s’est collé à une stratégie adaptée à la situation tout d’abord en se tenant pénard lors des vagues de sprint pour n’accélérer qu’à la fin, lui permettant ainsi de se rendre en finale et d’accumuler de précieux points pour le classement cumulatif.

Stratégique aussi lors de la 2e étape, un 10 km style classique départ de masse, alors qu’il a réussi à maintenir la cadence du premier groupe jusqu’aux derniers mètres où il a décidé de ne pas tout donner (les athlètes parlent de la bien nommée « pain cave ») afin de ne pas puiser dans ses réserves pour la suite du Tour. Malgré tout, grâce à des points boni accumulés lors de sprints intermédiaires, Alex termine l’aventure de Val Mustair en 3e position, un classement inespéré si on se fie à sa condition au départ de la qualification du sprint.

Obertsdorf ensuite où il termine 4e lors de la 3e épreuve, détaché de quelques mètres seulement lors de la toute dernière montée rien de moins que démoniaque!

Rattrapé après quelques kilomètres lors du départ poursuite du lendemain par le Suisse Dario Cologna, par ailleurs dans une forme splendide, les deux comparses se sont relayés de façon équitable, jusqu’à ce que Alex, ayant « mordu la neige » la veille après une poussée brutale de son compagnon dans la dernière montée, décide de céder les rênes au skieur suisse un peu avant ce monstre de butte. Fructueuse stratégie, Alex grâce à la formidable glisse de ses skis, à l’effet d’aspiration en bas de la descente et à sa superbe poussée dans les « finish », réussissant à se faufiler devant pour finir en 3e place, son premier podium de la saison! Après la course, Dario a fait comprendre à Alex qu’il aurait probablement agi de la même façon en pareilles circonstances. Les deux s’entendent d’ailleurs très bien.

Vendredi à Toblach, Alex reprendra là où il a laissé lors d’un 10 km départ individuel. Suivront, les deux étapes cruciales de la fin de semaine à Val di Fiemme, principalement le 15 km départ de masse samedi qu’il attend avec beaucoup de fébrilité. Si tout se déroule comme lors des années passées, un tout petit groupe de meneurs devrait se détacher dès le départ pour tenter de « casser » ceux qui ressentent plus que les autres la fatigue accumulée. Ce sont les précieuses secondes accumulées samedi qui pourraient faire la différence dimanche lors du départ poursuite de la tant attendue montée de l’Alpe Cermis, une pente de ski alpin, là où se complètera la Tour.

Selon Alex, les quatre ou cinq premiers devraient effectuer la montée sensiblement dans les mêmes temps, Sundby pouvant être plus rapide d’une trentaine de secondes, d’où l’importance des écarts au départ de la poursuite de dimanche.

Au menu ce jeudi, journée de « congé » mais pour « garder la machine éveillée », 10 à 15 minutes de zone 3 lors d’une sortie de 90 minutes, course en après-midi et massage à l’heure du souper.

Bonne fin de Tour! Déjà ;(

P.S. Plein de vidéos intéressantes sur la page Facebook d’Alex (www.facebook.com/alexharveyoffi⁠…), allez « liker »!


Back to Home
  • Cascades
  • Logo qi pms542 300dpi aout 2013

Merci à tous mes partenaires

  • B2ten
  • Oakley
  • Salomon
  • Location sauvageau
  • Cshnq
  • Cccski
  • Swix
  • Gestev
  • New balance logo 30005

Propulsé par Medalist